Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  Thunderjeg le Sam 17 Sep 2016 - 22:26

Bonjour,

Je suis un tout nouveau membre de la SHMQ. Pour ceux qui étaient à la réunion de la Société du début septembre, je suis le gars avec le joli plâtre orange au bras droit. Je suis donc dans une période avec activités réduites, y compris en ce qui concerne le modélisme. Par contre, j'ai joint la Société dans l'espoir d'y trouver assez de stimulation pour terminer un des nombreux projets que j'ai commencés et qui traînent parfois de nombreuses années (une maladie courante, semble-t-il). J'espère aussi être capable de réaliser un modèle aussi soigné que ceux des autres membres de la SMQH.

Bon, j'ai choisi, parmi les modèles de mon purgatoire, la maquette du Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya. J'avais lu que c'était une merveille technologique de la part de Tamiya et je n'avais pas pu résister même si ma préférence en matière d'avions va aux chasseurs à réaction au 1/72. Tamiya offre plusieurs versions du Spitfire, mais le côté « bon petit canadien » de mon subconscient m'a fait choisir le Mk VIII parce qu'il y avait les décalques pour un avion canadien. Alors que les autres Mk VIII proposés sont un américain (illustré sur la boîte) avec un beau « Lonesome Polecat » sur le nez, et un australien avec une gueule de requin, l'avion canadien n'a pas de décoration particulière, mais j'aime bien sa livrée de camouflage jaune et brun pour le désert qui le distingue de ce que l'on est habitué des Spitfire.



Concernant l'historique, l'avion appartenait au 417e Escadron « Ville de Windsor ». De 1942 à 1945, l'escadron va combattre en Afrique du Nord (Serge Dompierre a souligné, lors de la réunion de septembre, que c'était la seule unité de l'ARC à s'être retrouvée sur ce champ de bataille), en Sicile, à Malte et en Italie. C'est d'ailleurs un avion basé en Italie en janvier 1944 à Marcianise, près de Naples, qui est proposé par Tamiya. Je n'ai malheureusement pas pu trouver qui en était le pilote. Sur le web, il y a au mieux 4-5 noms qu'un gars aurait trouvés dans un des « operations record books » de l'aviation canadienne (je n'ai pas vérifié vu que dans le Canadiana du site de Heritage, il aurait fallu que je cherche au hasard dans les 287 bobines de microfilms numérisées avec chacune autour de 2000 pages). Cependant, le 417e Escadron comptait dans ses rangs un as (11 avions abattus) avec une grande renommée, Albert (Bert) U. Houle, un gars de Massey dans le nord de l'Ontario, qui était commandant de l'escadron en janvier 1944. Wow! Ce serait cool de faire l'avion d'un as canadien! Il faudrait cependant changer le numéro de série et le code de l'avion; on verra une fois rendu à la peinture. À la vitesse que je construis, ce sera dans quelques mois au mieux.

J'ai donc commencé la construction voilà presque 3 ans, en décembre 2013, avec de grandes ambitions. En plus du kit de Tamiya, j'avais aussi commandé les kits complémentaires de résine de Barracuda, de photodécoupe d'Eduard, ainsi que ceux pour les radiateurs et le harnais du pilote de RB Productions. Au cours des années, j'ai d'abord travaillé sur des pièces individuelles ou de petits ensembles que j'ai amenés à divers états d'avancement avant d'y aller plus systématiquement en suivant, dans les grandes lignes, le guide d'instructions de Tamiya. À ce moment-ci, j'ai terminé l'intérieur du fuselage côté gauche et j'ai amorcé le côté droit. La construction fait appel à des pièces d'origines diverses : en plus de pièces originales de Tamiya, il y en a de Barracuda et d'Eduard, sans compter celles que j'ai fabriquées moi-même comme la lampe. Il y a aussi des hybrides qui combinent des parties de pièces de plus d'un fabricant et/ou des parties de mon cru, comme les bonbonnes d'air, la radio, la commande des gaz et l'indicateur de la caméra des canons. En particulier, j'ajoute une troisième dimension avec de petits morceaux de plastique aux photodécoupes d'Eduard qui, autrement, ne permettent que de façonner des instruments étrangement plats. J'ai aussi installé des câbles électriques à l'aide de bouts de fils de cuivre peints. En bref, j'utilise et je combine ce que j'ai sous la main et qui me permet d'arriver au meilleur résultat. Je fais de même avec la peinture; je n'ai pas de marque de prédilection. J'ai utilisé comme couleur principale, le Tamiya XF-71, vert cockpit, mais les portions argentées du fuselage et les détails noirs sont de Model Master, et les bonbonnes d'air sont d'Aclad II. J'ai même fait de petits détails avec de la peinture de Citadel. Pour finir, les minuscules décalques sont de Barracuda. Avec une bonne loupe, on peut lire ce qui y est écrit.





Quand j'ai eu terminé le côté gauche du fuselage, j'ai fait ce que tout le monde fait : j'ai mis ensemble, sans les coller, les 2 moitiés de fuselage. OK, on ne voit plus grand-chose de tous les détails (on peut définitivement oublier l'idée de lire les inscriptions sur les décalques de Barracuda) et on peut être déçu et se demander à quoi tous les efforts ont pu servir. Par contre, je me suis bien amusé et j'ai appris beaucoup sur le fonctionnement des Spitfire. J'en retiens donc du positif.

On arrive maintenant aux choses sérieuses si j'espère un jour terminer le modèle. Je me fixe un premier objectif : terminer l'intérieur du cockpit du côté droit d'ici la prochaine réunion de la SMHQ du début octobre. Avec l'enlèvement de mon plâtre le 19 septembre, ça me laisse 2 semaines. J'ai vu des gens qui m'ont impressionné avec leur capacité de faire un modèle en quelques jours, mais, 2 semaines pour compléter TOUT le côté droit, ça m'apparaît un bon défi.



Jean-Guy P.   Constructeur de vaisseaux spatiaux, d'avions et de voitures de course...miniatures.

Thunderjeg

Messages : 16
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Spit Mk-VIII

Message  Serge Dompierre le Lun 19 Sep 2016 - 14:10

Bravo très beau travail de détails dans le cockpit, vraiment bien fait. Et bienvenue avec nous, plus on est de fous plus on a du fun. Bonne continuation j'ai bien hâte de voir le reste de tout ce beau travail. Wink
avatar
Serge Dompierre

Messages : 332
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 69
Localisation : Quelque part chez moi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  JV Roy le Lun 19 Sep 2016 - 14:34

Très beau boulot et une description fort instructive. Bien hâte de voir la suite moi aussi.

JV

_________________
Page Facebook SMHQ
Groupe Facebook SMHQ
Le site officiel de la SMHQ

avatar
JV Roy

Messages : 388
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://theothermeans.com/

Revenir en haut Aller en bas

Spitfire Mk VIII - Fuselage côté droit terminé

Message  Thunderjeg le Jeu 6 Oct 2016 - 11:51

Bonjour,

D'abord, merci à JV et à Serge pour leurs bons mots. Ils m'encouragent à persévérer.

Mon premier objectif a été atteint de justesse. J'ai terminé le côté droit du fuselage quelques heures seulement avant la réunion du 4 octobre. En gros, j'ai utilisé la même recette que pour l'autre côté, soit un mélange de pièces originales de Tamiya et de pièces de Barracuda, d'Eduard ou « scratch ». Il y a aussi les hybrides comme le levier d'activation d'urgence du train principal (le bidule avec le gros levier rouge). Dans ce cas, le levier original qui était trop épais et collé à la petite bonbonne noire a été scié et remplacé par un levier en photodécoupe d'Eduard. Après une couche de rouge sur le manche, un décalque de Barracuda a été appliqué. Sans entrer dans les détails, la plupart des instruments sont des combinaisons ou ont été modifiés. Pour ce qui est de ma fabrication propre, il y a la lampe, jumelle de celle du côté gauche, une partie des fils, les conduits pneumatiques et leur support qui partent du gros levier du train principal, la petite manette de relâchement du harnais avec sa petite poignée rouge et la douille vide à côté des 2 ampoules de rechange pour le viseur. La troisième ampoule et sa douille ont étrangement disparu de mes pinces juste au moment où j'allais coller ce morceau. Après plus de 2 heures de recherche, j'en suis venu à la conclusion qu'une porte vers une autre dimension s'était ouverte et l'avait englouti à tout jamais. Après en avoir psychologiquement surmonté la perte, j'ai fabriqué une douille (pour le rangement d'une éventuelle ampoule) avec une section de tige cylindrique plastique dans laquelle j'ai percé un trou. Finalement, la tournure que les choses ont prises n'est pas si mal : on peut penser qu'une des ampoules de rechange a été utilisée et n'a pas encore été remplacée sur le support. J'imagine que ça peut arriver en temps de guerre.



Prochain défi : faire le devant du cockpit. C'est 4 étapes du guide de montage de Tamiya à réaliser au cours des 4 semaines d'ici la réunion de début novembre. Je ferai probablement le point à mi-parcours.




Jean-Guy P.   Constructeur de vaisseaux spatiaux, d'avions et de voitures de course...miniatures.

Thunderjeg

Messages : 16
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Spitfire détails

Message  Serge Dompierre le Sam 8 Oct 2016 - 13:43

C'est du très beau travail de détails ça, minitueusement réalisé,ça m'impressionne. Bravo et bonne continuation,  Wink
avatar
Serge Dompierre

Messages : 332
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 69
Localisation : Quelque part chez moi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  JV Roy le Sam 8 Oct 2016 - 17:22

Magnifique!

_________________
Page Facebook SMHQ
Groupe Facebook SMHQ
Le site officiel de la SMHQ

avatar
JV Roy

Messages : 388
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://theothermeans.com/

Revenir en haut Aller en bas

Cockpit avant - mi-parcours

Message  Thunderjeg le Dim 23 Oct 2016 - 14:14

Bonjour,

Voilà la mi-parcours pour la partie avant du cockpit. Il y a surtout des ajouts de photogravure provenant d'Eduard qui m'ont donné du fil à retordre. Chez Eduard, on semble croire que la colle cyanoacrylate est toute puissante. Il a fallu que je recolle 4 fois les bords du support de la boussole pour que ça finisse par tenir. Aussi, je n'ai pas cru que le dieu Crazy Glue ferait tenir les pièces de photogravure du levier de démarrage du moteur et de son support sur de minuscules morceaux tel qu'indiqué dans les instructions. J'ai donc sablé les détails du support original de Tamiya qui était moulé à même le panneau avant. Je l'ai ensuite scié de bas en haut selon la position de la fente de glissement du levier et je me suis débarrassé de la portion gauche. Avec la portion droite restante, j'ai ainsi obtenu un support fiable et solide sur 2 faces pour le levier et la petite pièce de photogravure qui sert de devant pour le support. Je m'en suis félicité quand j'ai pris la photo de mes réalisations des dernières semaines et que tout est tombé sur le sol sans se défaire. Même si j'ai de la difficulté avec les éléments de photogravure d'Eduard, il reste qu'ils donnent un look d'enfer qui serait impossible à obtenir autrement. En particulier, j'aime bien les pédales avec les plaques rainurées anti-dérapage et les courroies de cuir pour retenir les pieds sur les pédales du dessus. Ces pédales servaient à assurer au pilote une position permettant de mieux résister aux forces g lors de manœuvres. Les courroies tenaient les pieds bien en place.






Jean-Guy P.   Constructeur de vaisseaux spatiaux, d'avions et de voitures de course...miniatures.

Thunderjeg

Messages : 16
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Superbe

Message  Jean-Pierre Hamel le Dim 23 Oct 2016 - 16:46

Beaucoup de détails apportés à cette maquette. Vraiment superbe. Bravo
avatar
Jean-Pierre Hamel

Messages : 491
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 71
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  Jean Foisy le Mar 25 Oct 2016 - 23:02

Wow... très intéressant Shocked
Bonne continuation.

Jean
avatar
Jean Foisy

Messages : 51
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 63
Localisation : Sherbrooke

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  mario julien le Mer 26 Oct 2016 - 18:46

Effectivement du détail des plus intéressant à suivre.
Belle job
Mario
avatar
mario julien

Messages : 200
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 52
Localisation : À Québec dans mon atelier pour l'instant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cockpit avant - terminé

Message  Thunderjeg le Sam 5 Nov 2016 - 11:00

Bonjour,

Merci à tous ceux qui m'ont écrit des mots d'encouragement. J'ai eu quelques difficultés avec le montage dans les 2 dernières semaines et j'en ai eu bien besoin.

Mettons les petits problèmes de côté pour se concentrer sur les réalisations. Depuis mon dernier mot, le tableau de bord, le manche à balai et le viseur ont été ajoutés au panneau avant du cockpit. Le tableau de bord est d'Eduard avec les décalques de Barracuda. Eduard fournit le tableau déjà peint, mais j'ai repris le tour d'un des cadrans en brun (il était jaune, juste à côté de son frère également jaune). Aussi, les inscriptions d'Eduard sont trop pâles, c'est pourquoi je les ai recouvertes de peinture noire avant de poser les superbes, mais minuscules, décalques de Barracuda. Le manche à balai et le viseur Mk II sont de Barracuda.



Prochain défi : ce sera pour le début janvier, voyage et Fêtes vont limiter les disponibilités pour le modélisme au cours des prochaines semaines. Il faudrait faire la portion arrière du cockpit avec le siège et le harnais du pilote. Dans un monde idéal, le fuselage serait fermé.




Jean-Guy P.   Constructeur de vaisseaux spatiaux, d'avions et de voitures de course...miniatures.

Thunderjeg

Messages : 16
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

WOW !

Message  Serge Dompierre le Sam 5 Nov 2016 - 12:27

Superbe ce tableau de bord, vraiment réaliste, du sacré beau travail, Bravo , je vais attendre la suite avec beaucoup d'intéret. Wink
avatar
Serge Dompierre

Messages : 332
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 69
Localisation : Quelque part chez moi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  mario julien le Dim 6 Nov 2016 - 9:28

Superbe travail.
C'est un travail très long, mais le résultat est vraiment superbe.
Bravo
Mario
avatar
mario julien

Messages : 200
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 52
Localisation : À Québec dans mon atelier pour l'instant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  Jean Foisy le Dim 6 Nov 2016 - 15:50

Au risque de répéter ce que les autres ont dit :«Superbe».
Je regardais ça et je me demandais où mettre la clé de démarrage Laughing

Dans un autre ordre d'idée, j'ai l'impression que la glace du viseur est inversée.
Comme la photo est petite je n'en suis pas certain. Alors si je me trompe : désolé !!!

Jean
avatar
Jean Foisy

Messages : 51
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 63
Localisation : Sherbrooke

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cockpit arrière - terminé

Message  Thunderjeg le Lun 16 Jan 2017 - 9:55

Bonjour,

Encore une fois merci pour les encouragements. Merci à Jean pour le commentaire sur la glace du viseur; ça prend un œil attentif pour l'avoir vu. La glace du viseur est la pièce originale de Tamiya alors que le viseur est une pièce de résine de Barracuda un tout petit peu plus large que ce qu'il faudrait pour une installation facile; juste ce qu'il faut pour que les 2 pièces ne s'emboîtent pas. J'ai eu besoin d'une dizaine d'essais avant de réussir à les coller et je ne me suis pas aperçu que j'avais fini par le faire à l'envers. Avec une dizaine de nouveaux essais, c'est maintenant à l'endroit. Du moins, je le crois!

Nous ne vivons pas dans un monde idéal et le fuselage n'est pas fermé, mais la portion arrière du cockpit est terminée. Le point saillant est le harnais de RB Productions, un harnais Sutton QK. C'est un projet en soi avec ses 62 morceaux de photogravure (2 métaux différents) et de papier! En effet, les courroies sont faites d'une sorte de papier feutre taillé au laser. C'est un produit que je voulais tester. L'ensemble est très réaliste, mais la couleur était trop régulière et trop rose gomme à effacer à mon goût et j'ai teint le tout avec de la peinture diluée pour obtenir du brun kaki et une apparence usée. Le harnais a été collé à un siège de résine de Barracuda; il a un recouvrement de cuir noir pour le dossier qui manque au siège de Tamiya. Le harnais est retenu à l'arrière par des câbles faits avec du EZ Line, un produit conçu pour simuler les haubans de navires ou d'avions biplans, mais qui remplit bien son rôle ici. Les câbles sont temporairement retenus par du ruban à masquer et ils devront éventuellement être fixés à l'arrière du fuselage. Le harnais comprend aussi un test psychologique d'humeur car la partie qui doit passer dans la fente du blindage derrière la tête du pilote est trop épaisse une fois montée (une épaisseur de courroie et deux de photogravure). Comme j'avais collé au cyanoacrylate toutes les photogravures au papier, j'ai eu un gros mauvais mot qui m'a fait échouer le test. Ça a été assez délicat à corriger; ce n'est pas parfait, mais c'est pas si mal. Autrement, il y a quelques fils que j'ai ajoutés et j'ai percé les trous d'allègement des cadres.





Je suis bien content des progrès accomplis jusqu'à présent. Je suis aussi très satisfait de l'apparence de l'ensemble. Par curiosité, j'ai rapidement estimé combien de pièces/morceaux composaient « mon » cockpit et j'en suis arrivé entre 190 et 200 sans compter les décalques. Ça fait un sacré paquet de petits bidules; il y a plusieurs kits avec moins de pièces au total. Il est maintenant temps de fermer le fuselage et de cacher l'essentiel de tout cela.




Jean-Guy P.   Constructeur de vaisseaux spatiaux, d'avions et de voitures de course...miniatures.

Thunderjeg

Messages : 16
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  Jean Foisy le Lun 16 Jan 2017 - 23:10

Bonjour Jean-Guy,
Magnifique résultat.
Ça donne le goût de s'assoir dans le siège. Bravo!!!

«j'ai eu un gros mauvais mot »
Vas en paix tu es pardonné. Very Happy

Jean
avatar
Jean Foisy

Messages : 51
Date d'inscription : 09/09/2015
Age : 63
Localisation : Sherbrooke

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Superbe...

Message  Jean-Pierre Hamel le Mar 17 Jan 2017 - 18:48

Vraiment superbe, bravo et merci pour l'article et les photos.
Nous attendons la suite.
avatar
Jean-Pierre Hamel

Messages : 491
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 71
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  mario julien le Mar 17 Jan 2017 - 19:25

Incroyable!!!
J'adore les câbles

Le EZ line pourrait-il être utilisé pour les antennes des chasseurs au 1/48 ?

Tu me feras un Je vous salut Marie et un Notre Père...

Merci pour ces photos et les explications

Bonne continuation

Mario
avatar
mario julien

Messages : 200
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 52
Localisation : À Québec dans mon atelier pour l'instant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Super détails

Message  Serge Dompierre le Mar 17 Jan 2017 - 19:43

On dirait presque un vrai cockpit; dommage qu'une grande partie sera invisible une fois le fuselage assemblé . Au moins toi tu sauras à quoi il ressemble. Wink
avatar
Serge Dompierre

Messages : 332
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 69
Localisation : Quelque part chez moi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

EZ-Line pour chasseurs au 1/48

Message  Thunderjeg le Mer 18 Jan 2017 - 15:59

Bonjour Mario,

le EZ-Line fine a un diamètre de 0,25 mm, ce qui correspond à un câble de 12 mm (1/2 pouce) dans la réalité si on l'utilise pour du 1/48. C'est pas pire pan toute. Dans les forums, il y a plusieurs constructeurs d'avions au 1/48 qui le prennent. J'en ai 100 pieds; à la prochaine réunion, j'en apporterai un petit pied que tu pourras emporter et essayer si tu viens aussi.




Jean-Guy

Thunderjeg

Messages : 16
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  JV Roy le Mer 18 Jan 2017 - 18:12

C'est vraiment du bel ouvrage tout ça. C'est intéressant de voir tes progrès. Ne t'inquiète pas trop de ta supposée "lenteur". Tes résultats sont extraordinaires.

_________________
Page Facebook SMHQ
Groupe Facebook SMHQ
Le site officiel de la SMHQ

avatar
JV Roy

Messages : 388
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://theothermeans.com/

Revenir en haut Aller en bas

Fuselage fermé

Message  Thunderjeg le Sam 11 Fév 2017 - 19:01

Bonjour,

Le fuselage est maintenant fermé. J'ai d'abord apporté quelques modifications à la section derrière la plaque de blindage qui protège la tête du pilote. Je n'avais pas réussi à bien enfoncer la poutrelle, qui relie les 2 cadres derrière la plaque de blindage, dans le cadre du devant. Il y avait un espace d'environ 2/10 de mm entre les deux et la poutrelle était surélevée. Un essai au sec avec la verrière a montré que ce serait bien visible, surtout du dessus. Avec une micro scie, j'ai coupé la portion avant de la poutrelle qui s'insérait dans le cadre. Deux petits rectangles de plastique de la bonne épaisseur, un pour la poutrelle et l'autre pour le cadre, ont permis d'égaliser les choses et de combler l'espace. Aussi, l'attache baïonnette entre le harnais et les câbles qui le retiennent présentait un enfoncement par le dessous. Je l'avais fabriquée avec un tube de plastique que j'avais percé. La paroi était assez mince et n'a pas résisté au solvant de l'Aclad 2 et s'était affaissée en son centre. C'est vrai que j'ai posé l'Aclad au pinceau et que ça faisait beaucoup de solvant tout d'un coup (je sais que l'Aclad est pas fait pour être posé au pinceau, mais on peut avoir un beau fini si on travaille vite). Avec 3 couches minces de Mr Surfacer 1200, la forme a été rectifiée.

L'intérieur du cockpit a été fixé à la partie droite du fuselage, ainsi que la bonbonne et le tuyau à oxygène, le réflecteur du feux de position central, une pièce pour la roue de queue et le support du pare-feu entre le moteur et le cockpit. J'ai aussi fabriqué une prolongation intérieure au mât de la radio avec une pièce de plastique en « T » inversé que j'ai aussi collée au côté droit. Les câbles du harnais ont été replacés et collés à ce mât. Je suis tombé par hasard à une information intéressante à ce propos. Sachant, devinez pourquoi, que je me concentre sur un Spitfire, mon épouse m'a apporté, pour consultation, un volume intitulé Spitfire, histoire d'une icône de l'aviation, publié aux éditions L'imprévu. Il y est écrit que les câbles du harnais étaient reliés au mât de la radio dans le prototype qui servait aux essais pour développer le Spitfire. Le 4 septembre 1939, le lendemain de la déclaration de guerre par la Grande-Bretagne, le prototype a capoté lors d'un écrasement. Le mât a subi un choc violent qui s'est répercuté sur le harnais qui a blessé à mort le pauvre pilote, un lieutenant White. Le dossier du siège aurait même été tordu. On a donc décidé, par la suite, de fixer les câbles du harnais au fuselage, plus vers l'arrière. Bon, je construit un modèle réduit et je ne mets pas la vie d'un pilote en péril; les câbles sont donc collés au mât, ce qui est pas mal plus simple.

Après quelques autres opérations mineures, j'ai collé la portion gauche du fuselage au reste. Ça ressemble plus à un avion et l'intérieur est encore raisonnablement visible, plus en tout cas que ce à quoi je m'attendais. Je m'interroge toutefois concernant le viseur. D'abord, il dépasse pas mal du fuselage et il sera difficile à masquer pour la peinture. Ensuite, après avoir essayé à sec la partie avant de la verrière, je me suis aperçu que la fameuse glace du viseur est légèrement décalée vers la gauche. Alors que j'hésitais entre enlever la glace tout de suite, pour faciliter la peinture, ou l'enlever juste avant de poser la verrière, j'ai décidé de bien fermer le joint entre les 2 moitiés de fuselage au Mr Surfacer. J'ai accroché le viseur en travaillant sur la partie inférieure du fuselage et le support du viseur s'est cassé bien sec au ras du tableau de bord! C'est fou comment une solution non envisagée peut finir par s'imposer toute seule! Le viseur a été placé bien à l'abri dans une boîte où il attendra un jour meilleur!



Les 15 premières étapes du guide de montage sont maintenant complétées. Il serait normalement temps de travailler sur les ailes, mais je vais faire un petit détour par la section moteur, en particulier par le pare-feu et le bâti-moteur.




Jean-Guy P.   Constructeur de vaisseaux spatiaux, d'avions et de voitures de course...miniatures.

Thunderjeg

Messages : 16
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  mario julien le Mar 14 Fév 2017 - 20:34

Tant mieux si l'intérieur demeure assez visible, après tant de travail et tant de minutie!!!
Merci pour ce suivi de montage fort intéressant.
Mario
avatar
mario julien

Messages : 200
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 52
Localisation : À Québec dans mon atelier pour l'instant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Travail sur plusieurs fronts

Message  Thunderjeg le Lun 13 Mar 2017 - 12:31

En fin de compte, j'ai travaillé sur plusieurs parties du modèle au cours du dernier mois. J'ai travaillé un peu sur le pare-feu et le bâti-moteur comme j'avais initialement prévu. Au support en forme de fer à cheval du bâti-moteur, j'ai ajouté 3 plaques de photogravure avec des boulons d'Eduard. J'aime bien l'effet. Il y avait une toute petite section sans boulons et j'ai donc complété avec quelques boulons provenant d'une feuille de décalques en relief de Archer Fine Transfers. J'ai juste ajouté une barre de support au pare-feu. Pour le moment, pare-feu et bâti-moteur ont été peints en vert, sans plus.

Un savant examen du guide de montage m'a appris que les étapes qui suivent les 15 premières ne concernent pas les ailes, mais plutôt la fabrication des pièces du gouvernail et des stabilisateurs. J'ai donc suivi, du moins pour cette partie, les recommandations de Tamiya pour les étapes 16 à 19. Les assemblages ont été apprêtés en blanc. Un essai préliminaire avec la peinture jaune sable du camouflage m'a montré que l'apprêt blanc fait bien ressortir le jaune alors qu'il reste sale avec un apprêt gris. Je m'y attendais un peu.



J'ai aussi mastiqué le joint entre les 2 moitiés du fuselage. Je suis un habitué du 1/72 et c'est là que j'ai appris une différence avec le 1/32. J'ai sablé les joints pour enlever les surplus de mastic et pour éliminer une petite différence de niveau entre les 2 moitiés. Sans vraiment en réaliser l'ampleur, j'ai ainsi fait disparaître plusieurs centaines de minuscules rivets! J'ai refait ces rivets à la pointe d'un x-acto, mais j'y ai passé plusieurs jours. La prochaine fois, je saurai.

Finalement, j'ai aussi passé du temps au montage du filtre à air (pas terminé). Bon, j'ai touché à beaucoup de choses en même temps. En bout de ligne, je retiens que les 19 premières étapes du guide de montage ont été réalisées. L'étape 20 concerne la roue de queue; pourquoi pas?




Jean-Guy P.   Constructeur de vaisseaux spatiaux, d'avions et de voitures de course...miniatures.

Thunderjeg

Messages : 16
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mastic

Message  alain sauvé le Lun 13 Mar 2017 - 21:18

salut,pour le mastic,j'ai trouvé la solution sans sabler et effacer les rivets.
le produit "perfect plastic putty",tu le mets et 2 a5 minute apres tu l'enleve avec un q-tips.
aucun sablage requis et tu sauve du temps.
salut
alain sauvé

alain sauvé

Messages : 66
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 59
Localisation : ville de quebec

Voir le profil de l'utilisateur http://gignacjo@mediom.qc.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum