Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Phase blanche

Message  Thunderjeg le Dim 28 Mai 2017 - 8:49

Merci Alain pour l'info sur le mastic. J'en ai commandé un tube et ça fonctionne très bien pour certaines applications.

Ça fait quand même un peu plus de 2 mois que j'ai donné des nouvelles pour la dernière fois. Il y a plein de raisons (bonnes ou mauvaises, ça dépend de l'état d'esprit) pour ne pas m'être manifesté. La principale, c'est ce que j'ai vu quand j'ai mis de l'apprêt blanc sur le montage, après avoir collé ailes et ailerons. Avec de l'apprêt, on voit mieux les détails. La fameuse différence de niveau entre les 2 moitiés de fuselage, dont je faisais état en mars, n'avait pas été comblée convenablement. Pour pallier au découragement passager qui m'a assailli, je me suis laissé aller à travailler sur d'autres projets. Ensuite, effet domino, après m'être ressaisi et repris mon ouvrage avec une nouvelle couche de mastic, j'ai bouché des centaines de rivets avec de nouvelles couches d'apprêt (il faut croire que j'ai encore beaucoup d'expérience à acquérir). Il fallait en mettre plusieurs couches parce que l'apprêt sert de couche de fond pour la peinture et il fallait égaliser la couleur entre le nouveau mastic, l'ancien apprêt et le plastique mis à nu par le sablage (l'idée, c'est d'avoir une couche de fond blanche relativement uniforme pour mettre une couche mince de peinture pâle, bleue ou jaune, et ainsi éviter de colmater les rivets!). Bon, on arrive à une autre (très bonne) raison pour rester muet. Mon épouse a pris une semaine de congé (pas de vacances) pour faire des travaux sur notre garage. Ces travaux devaient être faits l'été dernier, mais je n'entre pas dans les détails et je rappelle à mes lecteurs mon premier message où je mentionne le plâtre sur mon bras. Finalement, après quelques jours de perçage de trous de rivets et quelques dernières couches d'apprêt, on arrive à un assemblage terminé entièrement blanc. C'est ma phase blanche. Poétiquement, on pourrait aussi parler de la phase oiseau blanc.





Tant qu'à être dans les reprises de choses déjà faites, il y a aussi eu une mini phase noire où, insatisfait d'une vingtaine de pièces du moteur peintes en noir mat voilà quelques années, j'ai tout décapé et repeint avec de l'Aclad « gun metal ». C'est beaucoup mieux. J'ai aussi assemblé et partiellement peint la roue de queue.

Avec tout celà, je suis passé au travers des étapes 20 à 38 à l'exception de l'étape 28 et de parties des étapes 30 et 31 concernant les radiateurs. Celà devrait être la suite logique. Évidemment, je ne peux pas faire simple et j'ai acheté des radiateurs en photodécoupe et il y a de beaux petits morceaux d'Eduard pour détailler le mécanisme d'ouverture des volets de radiateurs. C'est à voir!




Jean-Guy P.   Constructeur de vaisseaux spatiaux, d'avions et de voitures de course...miniatures.

Thunderjeg

Messages : 20
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  Serge Dompierre le Dim 28 Mai 2017 - 11:34

Superbe , ça promet tout ce travail. tu en arrive presque à la peinture et assemblage final , décalcomanies et patine . Bonne continuation. Wink
avatar
Serge Dompierre

Messages : 346
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 69
Localisation : Quelque part chez moi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Courageux Le Monsieur !!!

Message  Peytavin Eric le Lun 29 Mai 2017 - 11:13

Pas drôle la vie d'artiste Smile

En tous cas le résultat est là, ça promet pour la suite.

Bonne continuation.

Éric
avatar
Peytavin Eric

Messages : 90
Date d'inscription : 27/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Radiator

Message  Thunderjeg le Jeu 15 Juin 2017 - 8:54

C'est l'été et, en l'absence de réunions de la Société, je vais essayer d'écrire plus souvent pour rester motivé.

Je me suis mis à la fabrication des radiateurs en photodécoupe de RB Productions. En principe, c'est simple, on monte chaque radiateur en pliant et assemblant 3 pièces de photodécoupe et on obtient un « remplaçant direct » à la pièce originale du kit. Le remplaçant est une face (grille) de radiateur avec deux bandes repliées à 90 degrés, une en haut et l'autre en bas, qui donnent la profondeur (épaisseur) au radiateur.

Premier essai sans colle : les radiateurs de remplacement sont trop hauts! Les bandes du haut (avec l'avion à l'envers, le haut est en réalité le bas) ne s'appuient pas sur les supports des radiateurs, en forme de tronc de pyramide, moulés à même les ailes! Les bandes "passent dans le beurre"! Il y a une différence d'environ un demi millimètre! Euuuuuh! Bonjour, remplacement direct!

Deuxième essai, celui de l'optimiste en moi : est-ce qu'il y aurait assez de place sous le carénage pour caser les radiateurs de remplacement? Je place un radiateur en équilibre précaire, puis un carénage et ... ça marche! Le radiateur n'est pas écrasé, ni n'empêche le carénage de bien se caler à sa position.

Troisième essai, celui du sceptique en moi : je place le carénage, sans mettre de radiateur, et je regarde par l'entrée de l'air. Il y a bien un espace entre le carénage et le haut du support des radiateurs!

Voici la solution simple obtenue par essais et erreurs. On allonge d'abord les supports des radiateurs de 0,4 mm avec un morceau de carte plastique. On a ainsi une base sur laquelle les petites languettes de positionnement du haut des radiateurs de remplacement pourront être collées par le dessous. Ensuite, on colle un autre morceau de carte plastique, de 0,13 mm cette fois (avec 0,25 mm, c'est trop et les carénages ne peuvent pas bien être calés en place), avec des encoches pour les petites languettes. On obtient une surface pour appuyer le haut des radiateurs.

J'essaie le tout et je remarque que les radiateurs de remplacement sont non seulement plus haut, mais ils sont aussi plus larges. Ils permettent de cacher d'autres vides entre les côtés des supports et les carénages. Aussi, les bandes repliées du haut et du bas des radiateurs de remplacement n'ont pas les mêmes dimensions. Les différences permettent de compenser pour les pentes des faces des supports (on se souvient que les supports sont des troncs de pyramides); les faces des radiateurs, les grilles, deviennent ainsi parallèles aux entrées et sorties. Finalement, j'ai envie de dire bravo à RB Productions pour des radiateurs qui bouchent les vides entre supports et carénages, et pour la correction de l'orientation des grilles. Avec un vernis mat sur les radiateurs et un fond noir mat sur les supports, on a quelque chose de très réaliste.






Jean-Guy P.   Constructeur de vaisseaux spatiaux, d'avions et de voitures de course...miniatures.

Thunderjeg

Messages : 20
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  mario julien le Ven 16 Juin 2017 - 22:10

Finalement le tout est top !
De la pluie aujourd'hui... Le Spit devrait avancer
salutations
Mario
avatar
mario julien

Messages : 210
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 53
Localisation : À Québec dans mon atelier pour l'instant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Photos récupérées

Message  Jean-Pierre Hamel le Sam 5 Aoû 2017 - 14:07























avatar
Jean-Pierre Hamel

Messages : 532
Date d'inscription : 21/09/2009
Age : 72
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Volets de radiateurs et crochets de réservoir largables

Message  Thunderjeg le Mar 22 Aoû 2017 - 22:50

D'abord un gros merci à Jean-Pierre pour les photos récupérées; ça redonne un certain sens aux précédents messages. J'écris aujourd'hui pour faire le point, sans photos, sur l'avancement des travaux. Je n'ai pas encore décidé ce que je ferai pour remplacer Photobucket qui hébergeait mes photos. Je suis toujours naïf et j'espérais que Photobucket reviendrait sur sa décision après le tollé général sur les forums de sociétés comme la nôtre qui ne cherchent pas à générer de profits. Probablement, que pour une entreprise commerciale, ça a du sens d'avoir quelques milliers de clients payants plutôt que quelques millions qui ne paient pas un sou. Quant à moi, c'est sûr que je ne débourserai pas 400 $ US par année pour que mes photos puissent être vues sur le forum. Je continue à prendre des photos et je les mettrai en ligne quand je serai branché pour l'hébergement de celles-ci.

Bon! Venons-en au modélisme! Comme une image vaut mille mots : pas de photo, voilà mes mille mots. J'ai passé un bon bout de temps sur les volets des radiateurs. Dans le kit de photogravure d'Eduard pour l'extérieur du Spitfire, il y a ce qu'il faut pour détailler le mécanisme d'ouverture des volets des radiateurs. C'est le même type de détail que ceux de l'intérieur du cockpit : le type difficile à voir une fois l'avion terminé, mais qui donne quand même bien du plaisir à faire. Pour pouvoir les voir le plus possible, j'opte pour des volets ouverts.

Il faut d'abord scier les côtés des volets et les remplacer par des pièces de photogravure. Les remplaçantes sont plus minces et elles ont des détails supplémentaires, dont des anneaux de fixation pour les bras d'ouverture/fermeture des volets. J'ai eu un peu beaucoup de difficulté à boucher, à ma satisfaction, les joints entre ce qui restait des volets originaux de plastique de Tamiya et les nouveaux côtés de photogravure. Ces nouveaux côtés ont des portions très minces qui plient dès qu'on les regarde trop longtemps. J'ai dû me reprendre plusieurs fois avec le mastic avant d'y arriver.

Puis, c'est la pièce de résistance, les 2 bras d'activation des volets. Eduard nous propose 2 types de bras :  un "tout d'une pièce" en photogravure ou un complexe de 3 pièces de photogravure et 2 tiges de plastique (non fournies). Je n'ai pas pu résister au plus compliqué qui avait l'air tellement plus réaliste. ATTENTION! Eduard recommande une tige de 2 mm de diamètre et de 1 mm de longueur pour le dernier morceau qui relie le bras à l'intérieur de l'avion. C'est beaucoup trop gros! Devinez comment je le sais? Une tige de 1 mm de diamètre pour une longueur de 0,5 mm est plus appropriée. Aussi, le coude du bras doit pointer vers l'intérieur, selon les références que j'ai trouvées sur l'Internet, plutôt que vers l'extérieur comme le suggèrent les instructions d'Eduard.

Chaque volet est complété par 2 tiges de renfort qui en soutiennent les côtés. L'ensemble des tiges de renfort et du bras d'activation donne à chaque volet une vie qu'il n'aurait pas eue autrement.

Je voudrais maintenant écrire sur les crochets des réservoirs largables. Je suis tombé sur une très intéressante et détaillée construction d'un Spitfire Mk.IX 1/32 de Tamiya dans le forum de Large Scale Planes. Le modéliste est Wolf Buddee, un gars de la Colombie-Britannique, qui a fabriqué un modèle vraiment impressionnant. Il écrit que Tamiya a inclus un détail dans son kit sans le mentionner dans ses instructions : les crochets des réservoirs largables. Tamiya offre la possibilité d'installer ou non un réservoir largable. Si on regarde un réservoir du kit, on peut voir qu'il y a deux crochets de moulés à l'arrière. Ces crochets, pour les vrais avions, font basculer le réservoir lors du largage et l'empêchent ainsi de glisser tout le long du fuselage et de causer des dégâts. Les instructions de Tamiya ne mentionnent rien si on n'installe pas de réservoir, mais Wolf a trouvé les crochets parmi les pièces à ne pas utiliser! Pour son Mk.IX, ce seraient les pièces AA1; pour mon Mk.VIII, ce furent plutôt les pièces J2. Devant la révélation de Wolf, la grande question que tous se posent est de savoir si l’avion original dont nous réalisons le modèle avait un réservoir largable. J'ai trouvé quelques rapports de combat de Bert Houle datant de l'époque qui m'intéresse et il mentionne, à au moins 2 reprises, qu'avant d'engager le combat, il largue son réservoir (long-range tank). Réponse trouvée! Avec un peu d'apprêt blanc sur mes nouveaux crochets et le perçage de trous de positionnement dans le fuselage, et je me retrouve avec un détail qui m'a pris moins de temps à compléter que la recherche le concernant.




Jean-Guy P.   Constructeur de vaisseaux spatiaux, d'avions et de voitures de course...miniatures.

Thunderjeg

Messages : 20
Date d'inscription : 08/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spitfire Mk VIII au 1/32 de Tamiya - projet à très long terme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum